L’isolation de sa maison par les fenêtres

Outre la perte de chaleur qui se fait depuis le toit de la maison, une forte déperdition se fait également du côté des fenêtres. Il est bon de préciser que jusqu’à 25 % de déperdition de chaleur est constatée sur cette partie de la maison. Pour optimiser votre confort, surtout durant les saisons froides, il faut que vous revoyiez de près l’isolation de vos fenêtres. Voici les points à considérer pour renforcer l’isolation de vos fenêtres.

L’isolation des fenêtres et les ponts thermiques

Avant d’évoquer le sujet de l’isolation, on doit d’abord parler des ponts thermiques. Le contraire de l’isolation, les ponts thermiques peuvent influencer la consommation d’énergie à la maison. Ces ponts se présentent comme des discontinuités dans une paroi et se rencontrent sur une liaison entre le plancher et le mur. Ils peuvent également se présenter dans un angle du mur, mais surtout autour des fenêtres et des portes, ce qui provoque une forte perte de chaleur dans la maison.

De ce fait, les ponts thermiques peuvent faire baisser jusqu’à 40 % la performance énergétique dans un local ce qui représente une surconsommation jusqu’à 25 % sur votre facture chaque mois. Pire encore, ces discontinuités peuvent laisser des traces d’humidité ou de moisissure sur les murs et peuvent même provoquer des fissures sur les murs du fait de la formation de condensation.

Choisir des fenêtres pour améliorer l’isolation

Il existe des caractéristiques techniques pour le choix de vos fenêtres qui contribue ainsi à l’optimisation de votre confort thermique. En effet, avant de choisir une fenêtre, vous devez mettre un point sur sa structure en général ainsi que sur son vitrage. Pour les performances énergétiques d’une fenêtre vitrée, il y a les coefficients de l’isolation thermique, le facteur solaire et le facteur de transmission à prendre en compte.

Toujours dans le même axe de l’isolation des fenêtres, il y a également les performances AEV qui distingue la perméabilité de l’air (A) qui peut varier entre 1 et 4 (faible – forte), l’étanchéité de l’eau € qui varie entre 1 à 9 A (faible – très bon) et finalement la résistance du vent (V) qui se présente par la résistante à la pression du vent de 1 à 5 (faible – forte) et la déformation de la fenêtre A à C (faible – très faible).

Outre l’isolation thermique de la maison, il faut aussi considérer l’isolation phonique, surtout quand vous habitez dans un quartier assez bruyant. Ici, c’est le choix du vitrage des fenêtres qui doit être priorisé. Vous devez donc investir dans un double vitrage qui est un élément essentiel qui contribue à l’isolation phonique et thermique dans une maison. Toutefois, le double vitrage est idéal pour une nouvelle construction, mais si vous faites des rénovations, vous devez trouver d’autre solution pour améliorer l’isolation depuis les fenêtres. Mais il n’y a pas que l’isolation des fenêtres qui est à considérer lors de la rénovation de la maison. Vous devez également revoir de près l’isolation de votre toiture ainsi que l’isolation des combles qui sont des points clés où la déperdition de chaleur est fortement constatée.