Vitrage avec verre blindée pour les fenêtres

Les fenêtres de la maison sont des parties dont on doit absolument assurer un bon niveau de sécurité. Pour cela, il se trouve différentes mesures qu’on peut prendre, dont le fait d’utiliser des vitrages avec un verre blindé. Il est essentiel de bien choisir sur ce plan pour faire en sorte de bien protéger notre fenêtre.

L’importance de la sécurité de la fenêtre

Au cours des années passées, on a pu observer une résurgence de l’insécurité dans les grandes villes, notamment en raison du fait que la densité de population dans celles-ci n’a pas cessé de croitre. Pour faire en sorte de bien prendre en main ce genre de soucis, il est essentiel de nous orienter vers des alternatives qui nous permettent de fournir une bonne protection de nos fenêtres. En effet, après la porte d’entrée, celles-ci sont l’un des principaux points d’entrée pour les personnes mal intentionnés qui veulent entrer dans les maisons d’autrui.

Plusieurs solutions nous permettent de faire en sorte de rendre la fenêtre bien plus sécuritaire, et on doit bien se tourner vers l’une ou l’autre dépendamment de ce que l’on souhaite. Presque toutes celles-ci se rapportent à faire une consolidation de la fenêtre, et il y a plusieurs moyens qui nous permettent de faire cela convenablement. L’usage de vitrage renforcé est une des alternatives qui parvient à séduire un maximum de personnes.

Le vitrage avec verre blindé

Renforcer le vitrage avec du verre blindé est une des solutions les plus efficaces vers lesquelles on peut se tourner, et on a plusieurs choix. En outre, on peut choisir de faire la mise en place de verre qui soit d’une grande épaisseur, et qui soit donc bien en mesure de bien absorber les différents chocs. Ensuite, on peut se tourner vers d’autres solutions qui consistent en l’usage de plusieurs couches de verres alternées avec des matériaux spécifiques tels que le plexiglas.

Plus il y aura de couches qui s’alternent, plus les chocs pourront être absorbés efficacement. Même si les chocs sont d’une grande importance, suffisamment pour causer des fissures à votre fenêtre, le tout ne va pas céder facilement. Ensuite, tout dépend également de la qualité de telles fenêtres, et vous devez donc bien faire attention pour ce qui est de votre fournisseur. Pour bien choisir sur ce plan, il est essentiel de bien se tourner vers une marque fiable.

Bien choisir votre marque de vitrage blindé

Il se trouve de nombreuses marques sur le marché entre lesquels il est possible de se décider. Le tout est de bien faire attention pour ce qui est des marques en question, et ne pas se hâter sur la première qu’on trouve. En outre, il est nécessaire de faire une comparaison des différentes marques que vous dénichez sur différents critères. L’un de ceux à observer est la durée depuis laquelle la marque est en activité. Plus une marque est ancienne, plus elle a de notoriété, plus on peut avoir confiance en la qualité des articles dont elle se charge de faire la vente.

Prix d’une fenêtre triple vitrage

La fenêtre est une partie de la maison qui vient jouer des rôles spécifiques, et parmi ceux-ci, on peut faire mention du fait d’assurer une bonne isolation thermique. Il y a plusieurs moyens qui vous permettent d’utiliser la fenêtre de façon à ce qu’elle ne soit pas un point de perte de la chaleur.

Présentation de la fenêtre

La fenêtre est une des parties de la maison qui sont les plus importantes, et on ne peut pas trouver de maisons fonctionnelles qui ne disposent pas de fenêtres fonctionnelles. Parmi les avantages qu’on peut avoir grâce à la fenêtre, on peut faire mention du fait de disposer d’une quantité décente de lumière. Sans la fenêtre, il n’est pas possible à la lumière du jour d’entrer dans la maison, mais celle-ci est pourtant essentielle pour un bon confort chez soi.

La bonne circulation de l’air est également entravée si jamais on ne se charge pas de faire la mise en place d’une fenêtre. Outre ces rôles, la fenêtre doit également disposer d’un bon niveau de sécurité, pour éviter que ce soit trop simple pour des personnes mal intentionnées de s’introduire dans notre domicile. On doit également prendre des mesures pour faire que la fenêtre ne soit pas un pont thermique, soit un point d’échappée trop importante de la chaleur.

Utiliser une fenêtre triple vitrage

Les méthodes utilisées pour permettre de rendre une fenêtre bien plus résistante face aux pertes de chaleur sont variées, et l’une de celle-ci est d’utiliser plusieurs couches de vitrage. Pour un bon usage, on se limite en revanche à seulement trois couches, qui sont distancées entre elles d’une couche d’air. Cette couche d’air a pour rôle de retenir la chaleur une fois que celle-ci entre dedans : grâce à l’effet de serre, un petit coussin d’air est fabriqué entre les vitres, et il devient impossible pour la chaleur de passer au travers de cela.

Le plus courant est d’utiliser une paire de vitrages entre lesquels on va placer de l’air. Si on dépasse le nombre de trois vitres, on risque de faire face à un problème : une amplification trop importante de la lumière, ce qui va contribuer à une grande augmentation de la chaleur au sein de la maison. C’est un problème car non seulement il fera plus chaud chez vous, mais aussi, le vitrage rendra quasiment impossible à la chaleur de s’échapper.

Combien prévoir pour un triple vitrage ?

Il est difficile de faire des estimations exactes pour ce genre de produits, car les fenêtres sont généralement fabriquées au cas par cas. C’est-à-dire qu’il n’existe pas de modèles spécifiques à suivre pour ce qui est des dépenses, dans la mesure où les fenêtres elles-mêmes vont être très différentes les unes des autres. La meilleure chose à faire pour vous afin de connaitre les dépenses à faire des plans de la fenêtre, puis de vous en baser pour mettre un devis sur pied. Rendez-vous ensuite sur internet afin de dénicher ce qui se fait de mieux en termes de prix pour les éléments nécessaires.

Quels fenêtres pour quel maison ?

Du fait d’existence de nombreux types de fenêtre, il peut s’avérer difficile de trouver celui adapté à sa maison. En plus de faire entrer la lumière naturelle à l’intérieur, ce dispositif d’ouverture sert également d’élément décoratif. Que l’on soit en rénovation ou en construction, la question qui se pose souvent est : quelles fenêtres pour quelle maison ?

Pourquoi bien choisir ses fenêtres ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les fenêtres assurent de nombreux rôles dans une maison. Elles servent d’abord à faire entrer la lumière naturelle notamment pour les pièces qui manquent d’ouverture. Qui plus est, elles servent à maintenir la température ambiante dans la pièce. Par exemple, quand il fait chaud à l’intérieur, il suffit de l’ouvrir pour faire entrer l’air frais. Outre cela, la fenêtre sécurise et embellit la maison.

Que vous soyez en construction ou en rénovation, le souci est qu’il existe plusieurs types de fenêtre. Entre une fenêtre classique à la française et un hublot, le choix pourrait être difficile. Pour vous en sortir, vous devriez prendre en compte au moins trois éléments, à savoir la configuration de la pièce, la surface disponible autour de la fenêtre, et l’utilité de la pièce dans laquelle elle est installée. Pour vous aider à trouver le modèle qui vous convient, vous pouvez vous rendre à l’adresse : https://www.mistermenuiserie.com/fenetre.html.

Les différents types de fenêtre

Il en existe plusieurs :

· La fenêtre ouverture à la française : il s’agit du type le plus courant. Pour pouvoir la poser, vous devez assurer un espace de débattement suffisant. Dans le cas où il y a un évier installé dessous, assurez que le robinet de celui-ci n’empêche pas l’ouverture et la fermeture de la fenêtre ;

· La fenêtre ouverture à abattant : pour l’ouvrir, il suffit de basculer le vantail. Le souci avec celle-ci est qu’elle ne peut s’ouvrir que partiellement ;

· La fenêtre avec ouverture oscille-battante : elle fonctionne de la même manière qu’une fenêtre ouverture à battant. La seule différence est qu’elle assure aussi une ouverture à la française. Le sens se fait selon l’orientation de la poignée ;

· La fenêtre coulissante : celle-ci est équipée d’un rail sur lequel glissent les vitres. Son avantage tient au fait qu’elle est destinée aux espaces réduits ;

· La fenêtre ouverture à galandage : celle-ci utilise le même principe que la fenêtre coulissante. Seulement, le montant de la fenêtre glisse jusque dans le mur. Cela garantit une ouverture plus large et aussi plus d’esthétisme.

Les différentes formes de fenêtre

Les formes suivantes sont les plus courantes :

· Arc de cercle ;

· Œil de bœuf ;

· Triangle ;

· Anse de panier ;

· Ensemble composé ;

· Plein cintre.

Vous pouvez également personnaliser la forme de vos fenêtres. Cela vous permettra de bénéficier d’un design original. Concernant la couleur, vous pouvez l’adapter aux couleurs dominantes de l’intérieur ou de l’extérieur de votre maison. Concernant le vitrage, celui-ci doit également être choisi. Si vous souhaitez bénéficier d’une fenêtre performante en termes d’isolation, rien de plus avantageux que de miser sur le double ou le triple vitrage.

Choisir l’ouvrant de ses fenêtres

Le choix d’une fenêtre dépend principalement de deux critères : le type d’ouverture et les matériaux de fabrication. Il est essentiel que les ouvrants soient solides pour résister aux effractions. Il est également impératif que les fenêtres résistent aux intempéries pour durer plus longtemps et elles doivent aussi être esthétiques et isolantes.

Quel type d’ouverture pour ses fenêtres ?

Vous avez le choix entre un grand nombre de fonctionnements pour l’ouverture d’une fenêtre.

L’ouverture à la française reste la plus répandue en France et inutile de préciser pourquoi. Dans ce système, les vantaux de la fenêtre s’ouvrent vers l’intérieur en pivotant sur un axe vertical avec des charnières. Ce type d’ouverture est simple, peu onéreux, mais nécessite un espace de débattement des deux côtés.

L’ouverture oscillo-battante est également très prisée. Ici, la fenêtre peut s’ouvrir de deux manières : soit comme pour l’ouvrante à la française, soit comme une fenêtre à soufflet. Il est à noter que cette dernière s’ouvre à l’horizontale en s’entrebâillant. Bref, c’est un système avantageux pour sa multifonctionnalité.

L’ouverture à l’anglaise quant à elle est l’inverse de celle à la française. C’est-à-dire qu’elle se fait aussi sur un axe vertical sauf que les battants s’ouvrent vers l’extérieur. Elle permet ainsi d’éviter la perte de place à l’intérieur. Cependant, il faut faire très attention lors de sa manipulation puisqu’il faut se pencher un peu vers l’extérieur.

La fenêtre coulissante commence aussi à devenir de plus en plus populaire. Son fonctionnement est très simple puisqu’un vantail glisse sur un rail pour recouvrir l’autre. Ce type d’ouverture permet également d’éviter la perte de place et surtout très pratique. En revanche, l’ouverture de la fenêtre est limitée. De plus, ce système résiste moins au vent.

La fenêtre à galandage fonctionne de la même façon que l’ouverture coulissante. De plus, elle permet une ouverture complète de la fenêtre puisque les deux vantaux coulissent à l’intérieur des mûrs de chaque côté. Bien entendu, son installation est un peu plus compliquée.

Pour les pièces qui ont seulement besoin de lumière, il y a la fenêtre fixe. Cette dernière est également parfaite lorsqu’on a besoin de plus de sécurité. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un système dépourvu d’ouverture.

Quel matériau pour ses fenêtres ?

Pour le choix du matériau, il y a quatre options possibles : le bois, l’aluminium, le PVC et les matériaux mixtes.

La fenêtre en bois présente plusieurs atouts intéressants. En effet, ce matériau est esthétique et chaleureux. Sa performance d’isolation thermique et phonique est très satisfaisante. De plus, il existe différentes essences au choix. Il est donc possible de profiter d’une fenêtre en bois très solide. En revanche, ce matériau demande des travaux d’entretien réguliers.

La fenêtre en aluminium représente un très bon choix. Effectivement, ce matériau est à la fois esthétique, robuste et durable. Ce n’est donc pas étonnant de constater que l’aluminium est très plébiscité dans le domaine de la menuiserie. Cependant, pour des installations comme les fenêtres, les portes d’entrée ou encore les baies en alu, il est conseillé d’opter pour un modèle doté d’un rupteur de pont thermique. Sans cela, la performance d’isolation ne serait pas fiable.

La fenêtre en PVC aussi couvre une grande partie du marché actuelle. Pour cause, ce matériau reste le moins onéreux de tous. De plus, le PVC aussi possède une excellente performance d’isolation thermique et acoustique. La menuiserie PVC se décline également en une multitude de coloris. Pour profiter de fenêtre PVC de qualité, il faut miser sur des produits issus de professionnels expérimentés qui maitrisent ce matériau.

Enfin, il y a les matériaux mixtes : PVC/alu ou bois/alu. Leur qualité est indéniable que ce soit au niveau de la robustesse, de l’esthétique ou de la performance d’isolation. Après tout, le matériau mixte fait profiter des atouts des deux matériaux qui le constituent. En revanche, son prix est très onéreux.

Agrandissement ouverture fenêtre mur extérieur, comment faire ?

Pour des raisons multiples, il se pourrait que les propriétaires choisissent d’agrandir les ouvertures de leurs fenêtres. Il s’agit ici d’une opération très technique qui nécessite une compétence spécifique et qui demande le respect de chaque étape. De ce fait, ce type de travaux doit être effectué lors de la rénovation de la maison. Dans la plupart des cas, ce sont des professionnels qui s’occupent de ce genre de démarche, mais il est tout à fait possible pour les propriétaires d’effectuer une autoconstruction. C’est justement la raison pour laquelle nous avons concocté ce dossier pour vous, afin de vous aider à comprendre toutes les étapes qu’un tel projet demande.

Agrandissement d’ouverture d’une fenêtre : principe de base

Il s’agit ici d’une manière de rénover la fenêtre parce que cela implique qu’il faudra enlever l’ancienne fenêtre pour placer la nouvelle. D’autre part, c’est également une façon efficace d’apporter plus de lumière et d’aération à l’intérieur de la maison. Cette opération consiste à augmenter le volume de l’ouverture au niveau des murs où l’ancienne fenêtre a été installée. Il est à noter que pour un agrandissement important qui pourrait occasionner un grand changement au niveau des façades de la maison, il convient de vérifier la nécessité ou non d’une déclaration de travaux auprès de la mairie de votre région. Les dossiers que requiert la démarche administrative dépendent de l’ampleur des travaux qui vont être réalisés.

Après avoir réglé le côté administratif, vous pouvez engager des professionnels pour que votre projet prenne forme ou effectuer les travaux vous-même, si vous avez les compétences requises. Dans le cas où vous choisissez la première option, il est conseillé de faire un comparatif de prix et de demander un devis avant de vous décider.

Les procédures à suivre

De prime abord, il convient de bien préparer la surface où le changement va s’opérer. En l’occurrence, vous allez devoir faire un plan et dessiner la nouvelle fenêtre avec une dimension plus grande. Puis, après avoir démonté l’ancienne fenêtre en enlevant les vis et les éléments de fixation, vous pouvez commencer à agrandir l’ouverture à l’aide d’une disqueuse. Avant cette étape, vous allez devoir reporter les mesures sur le plan vers votre mur et repérer le niveau de l’agrandissement. C’est le revêtement extérieur de la façade qui est à découper en premier. Par la suite, vous allez casser le mur en creusant minutieusement. Le perforateur est l’outil le plus adapté pour démolir facilement le mur afin d’avoir l’ouverture voulue. Une fois que vous avez franchi cette étape, vous pouvez renforcer le pourtour de l’ouverture avec des planches de bois. Puis, après avoir bien installé l’encadrement de la nouvelle fenêtre, il vous reste à la poser dans son emplacement.

Attention, il est important d’être en possession du matériel nécessaire pour effectuer ce type de travaux parce qu’un manque d’outils peut avoir une répercussion négative sur le résultat obtenu. Pour les matériaux choisis pour la fenêtre de remplacement, vous êtes libre de choisir ce qui convient le plus à votre situation.

Verre sur mesure : découpe de verre calibré

Les tendances dans le monde de la décoration d’intérieur sont actuellement en pleine ébullition sur une base constante, et ainsi, on fait face à de nombreuses innovations au quotidien ainsi que des tendances diverses. Parmi celles qu’on peut mentionner, il y a la popularité du verre sur mesure, qui conquiert le cœur des particuliers en recherche d’idées déco nouvelles.

Pourquoi un tel intérêt pour le verre ?

Le verre est un matériau intéressant sur le plan visuel, dans la mesure où il ne possède aucune opacité, et on peut donc voir au travers, et pourtant c’est un objet solide, qui peut être à la base de la composition de bien des différents éléments de décoration de notre domicile. En raison de cela, beaucoup de personnes sont attirées par ce matériau en général, et on trouve par exemple une large quantité de meubles qui en comprennent, ou qui en sont essentiellement composés.

Parmi les spécificités du verre, on peut également évoquer le fait qu’il laisse passer la lumière, et cette dernière est essentielle dans le confort visuel au sein d’une maison. C’est une aubaine pour les personnes qui souhaitent avoir des objets décoratifs divers mais qui ne viendraient pas trop bloquer le passage de la lumière. C’est ainsi une solution avantageuse sur divers points, sans compter l’ambiance luxueuse qu’elle est en mesure d’apporter à notre domicile.

Quelles parties de la maison pour le verre ?

Il se trouve diverses solutions qui se présentent à vous en ce qui concerne l’utilisation du verre calibré sur le plan de la décoration, et parmi cela, on peut évoquer les différentes fenêtres. Celles-ci sont d’une grande importance pour notre maison, autant sur la possibilité de laisser l’air circuler, mais aussi en ce qui concerne l’opportunité de laisser la lumière entrer dans votre domicile. On peut aussi évoquer les autres parties, comme les pare-chutes des escaliers, ou bien sur les rebords des terrasses.

Il y a également les différents meubles présents dans nos maisons, comme les tables basses, ainsi que tout ce qui est dans cet esprit. Les verrières sont une des options les plus populaires sur ce plan, dans la mesure où ce sont des séparations qui se placent dans les pièces afin de disposer de limites dans celles-ci, mais aussi de ne pas causer un grand blocage pour ce qui est de la circulation de la lumière au sein de la maison.

Trouver un professionnel de la découpe du verre

Il est essentiel de confier la tâche de découper les parties en verre de votre maison à un professionnel, afin d’éviter que cela ne soit mal fait. Il est possible de découper du verre soi-même dans une certaine mesure, en s’aidant de kit divers, mais rien de cela ne se compare à ce qu’un professionnel pourrait faire pour nous.

Ainsi, il est d’augure de s’armer de patience et de faire quelques petites recherches sur internet afin de trouver un professionnel qui puisse s’occuper de vos travaux de découpe de verrerie avec la plus grande expertise qui soit, mais aussi à un tarif qui soit hautement compétitif.

Les système d’isolation d’une fenêtre

Les fenêtres mal isolées pourraient entrainer une importante déperdition thermique et ainsi une augmentation de facture. De ce fait, il est indispensable d’isoler ces ouvertures, non seulement pour optimiser le confort thermique à l’intérieur, mais également pour réduire la facture d’énergie. Découvrez dans cet article les meilleurs systèmes d’isolation d’une fenêtre

Le vitrage

Le vitrage constitue l’élément clef de l’isolation thermique des fenêtres. Plus celui-ci est de qualité, plus vous obtenez un bon résultat en matière d’isolation. Il est ainsi préconisé de réaliser le double vitrage, ou encore le double vitrage à isolation renforcée pour plus d’efficacité. Si vous voulez que votre fenêtre soit également isolante, assurez-vous que sa structure soit aussi de qualité. Privilégiez les matériaux qui ne se déforment pas dans le temps. Sachez que si votre fenêtre change de dimension, cela aura surement un impact sur sa capacité d’isolation. Pensez alors à modifier le matériau de votre fenêtre, en PVC ou en aluminium par exemple. Vous n’avez pas à vous soucier de la capacité isolante de l’alu, même si on le reproche souvent d’être conducteur du froid et du chaud. Les constructeurs ont apporté certaines innovations sur ce matériau, telles que le système de rupture de pont thermique le rendant plus performant. Si vous choisissez ainsi une fenêtre en aluminium, choisissez celle qui a un coefficient d’isolation Uw inférieur ou égal à 1.8, ou 1.6 pour le bois, ou encore 1.4 pour le PVC.

Comment vérifier le coefficient d’isolation thermique : « U » de la fenêtre ?

Il s’agit d’un coefficient permettant de connaitre les performants d’isolation d’une paroi. Il en existe deux types de coefficient d’isolation thermique. Le coefficient Ug correspond à l’isolation des vitrages. Quant au coefficient Uw, celui-ci correspond à l’isolation de la fenêtre, y compris le vitrage. Si le coefficient est petit, cela signifie que la paroi a une capacité d’isolation élevée. Pour le vitrage, l’isolation thermique courante doit avoir un coefficient Ug>2. S’il s’agit d’une isolation thermique renforcée, son coefficient Ug doit être inférieur ou à égale à 2.

Pour la structure, si vous choisissez la fenêtre en aluminium, choisissez celle qui est dotée d’un système de rupture de pont thermique de qualité. Vous la trouvez facilement chez les fabricants. De plus, si son coefficient d’isolation est compris entre 3 et 5, il ne faut pas s’en procurer, puisque celui-ci est insuffisant. Pour être éligible au crédit d’impôt, optez pour l’aluminium ayant un coefficient Uw≤1.8.

Mais l’isolation des fenêtres ne suffit pas pour rendre un logement performant énergétiquement et écologiquement. Il faut qu’il soit entièrement isolé (au niveau des murs, des combles, de la toiture, etc.). Si vous voulez savoir comment y procéder, cliquez sur ce lien : https://www.capital.fr/immobilier/comment-bien-isoler-sa-maison-1317776.

Comment plaquer autour d’une fenêtre

La rénovation d’une maison ou le simple fait de faire des travaux inclut qu’on doit effectuer certaines tâches comme l’isolation thermique des murs. En outre, la mise en place de plaques de plâtres sur les murs est une étape essentielle pour assurer une bonne protection contre les pertes de chaleur, et nous vous proposons d’apprendre comment faire cela convenablement.

L’isolation thermique et son importance

On parle souvent de l’importance du fait de faire l’isolation thermique d’une maison, et parmi ceux-ci, on peut évoquer le fait que cela coute assez cher en termes de chauffage de vivre dans une maison qui n’est pas bien isolée sur le plan thermique. En outre, le chauffage est réglé de manière à produire de la chaleur de manière à ce que la température intérieure au sein d’une maison puisse atteindre un seuil spécifique. Lorsque la maison n’est pas bien isolée, il peut être nécessaire de fournir des efforts de chauffage supplémentaires, qui se traduisent en dépenses plus élevées sur le plan du chauffage.

D’un autre côté, si on ne se charge pas d’utiliser une quantité plus élevée de chauffage, la température au sein de la maison diminue de manière drastique, surtout au cours des saisons froides. Ainsi, on doit choisir entre vivre dans une maison bien chauffée mais extrêmement couteuse en chauffage, ou dépenser moins en chauffage et ivre quelque part où il fait excessivement froid. Cela peut pourtant être évité en procédant convenablement à l’isolation thermique d’une maison.

Isoler vos fenêtres avec des plaques d’isolants

Les volets et portes se comptent parmi les parties de la maison qui nécessitent qu’on fasse leur isolation sur le plan thermique. En outre, il y a plusieurs moyens de faire cela, et l’une d’entre elles consiste à faire la mise en place de plaques d’isolants les rebords. En faisant cela, vous donnez une plus grande résistance au froid à votre fenêtre, et vous évitez ainsi que la chaleur ne puisse s’échapper trop facilement par ces parties de votre domicile.

Il est nécessaire de prendre les dimensions de votre fenêtre avant de procéder à la mise en place des plaques d’isolants, qu’il vous faudra couper aux bonnes longueurs avant de même penser à les installer. Dès qu’elles sont aux bonnes tailles, il est nécessaire de commencer par poser la plaque du bas, puis de faire des trous au moyen d’une perceuse et de la fixer en position au moyen d’une cheville. Ensuite, il faut faire de même avec les plaques des côtés, et la plaque du haut se met en place en dernier.

Choisir votre modèle de plaque d’isolant

Il se trouve plusieurs compagnies qui vous proposent de faire l’acquisition de modèles de plaques d’isolant, et les offres peuvent être toutes aussi intéressantes les unes que les autres. En outre, parmi ce que vous pouvez faire, il y a la comparaison de plusieurs offres entre elles, puis de vous décider pour celle qui répond le mieux à vos besoins dans l’immédiat. En faisant cela, il est plus simple de trouver des offres intéressantes qui ne vous couteront pas excessivement chères.

Normes et labels pour bien choisir ses fenêtres

Il se trouve plusieurs éléments dont on doit assurer la qualité dans une maison, et parmi ceux-ci, on peut mentionner les fenêtres. Celles-ci jouent différents rôles d’importance, et pour vous assurer de faire le bon choix pour ce qui est des fenêtres, il est essentiel de bien vous tourner vers les bons labels.

Quels sont les rôles d’importance d’une fenêtre ?

Le but premier d’une fenêtre est de permettre une pénétration de la lumière au sein d’un domicile, pour qu’il y fasse moins sombre. Celle-ci doit donc répondre à des critères spécifiques pour ce qui est de ses dimensions, mais doit aussi inclure une partie vitrée afin de permettre à la lumière de bien pouvoir entrer dans votre maison sans qu’il n’y ait de soucis sur le plan de la protection contre le vent ou encore le bruit venant du dehors.

Outre la circulation de la lumière, on peut également mentionner la nécessité d’une bonne isolation thermique et auditive. En effet, une fenêtre ne doit permettre à la chaleur de s’échapper trop facilement d’une maison, et aussi, le bruit ne doit pas pouvoir circuler trop facilement au sein de votre domicile. Pour s’assurer que votre fenêtre puisse bien faire cela, il a été installé différentes normes que celle-ci se doit de respecter si on souhaite qu’elle fasse convenablement les choses qu’on attend d’elle.

Les différents labels pour la fenêtre

Il y en a un grand nombre, et aussi, il n’est pas possible de tous les mentionner ici, mais certains ont une importance plus grande. On peut par exemple mentionner la norme CSTBat, qui concerne les fenêtres, mais aussi les autres éléments se rapportant à la construction d’un bien immobilier en général. On peut aussi mentionner la norme CEKAL, qui elle, est directement dédiée aux fenêtres, et plus spécialement aux vitrages, dans la mesure où elle assure que la fenêtre ne soit pas trop perméable à l’humidité, principalement sur les jointures.

Beaucoup des labels en question sont lancés par le gouvernement lui-même, mais certains sont l’initiative d’organisations de professionnels du bâtiment ou bien de consommateurs qui souhaitent que les entreprises dans ce domaine soient en mesure de répondre à des critères de qualité. Leur but est ici une amélioration de la production effectuée par les professionnels, afin que le marché puisse faire valoir des produits de qualité qui sont à la hauteur des prix proposés.

Favoriser les labels dans vos achats

Lorsque vous faites l’achat d’un modèle de fenêtre, assurez-vous que celui-ci présente un label qui vient en assurer la qualité. Autrement, vous risquez de vous retrouver avec un modèle qui ne sera pas de bonne qualité et qui ne pourra pas durer longtemps pour ce qui est de l’utilisation. Aussi, vous risquez d’avoir des problèmes avec ce genre de fenêtre.

Notamment, on peut mentionner le souci de l’isolation, autant sur le plan thermique que phonique. Si votre fenêtre est de mauvaise qualité, cela risque de vous faire consommer une quantité bien plus importante de chauffage que la moyenne. Ainsi, il est essentiel de bien faire attention dans le choix de votre fenêtre et de son label.

L’isolation de sa maison par les fenêtres

Outre la perte de chaleur qui se fait depuis le toit de la maison, une forte déperdition se fait également du côté des fenêtres. Il est bon de préciser que jusqu’à 25 % de déperdition de chaleur est constatée sur cette partie de la maison. Pour optimiser votre confort, surtout durant les saisons froides, il faut que vous revoyiez de près l’isolation de vos fenêtres. Voici les points à considérer pour renforcer l’isolation de vos fenêtres.

L’isolation des fenêtres et les ponts thermiques

Avant d’évoquer le sujet de l’isolation, on doit d’abord parler des ponts thermiques. Le contraire de l’isolation, les ponts thermiques peuvent influencer la consommation d’énergie à la maison. Ces ponts se présentent comme des discontinuités dans une paroi et se rencontrent sur une liaison entre le plancher et le mur. Ils peuvent également se présenter dans un angle du mur, mais surtout autour des fenêtres et des portes, ce qui provoque une forte perte de chaleur dans la maison.

De ce fait, les ponts thermiques peuvent faire baisser jusqu’à 40 % la performance énergétique dans un local ce qui représente une surconsommation jusqu’à 25 % sur votre facture chaque mois. Pire encore, ces discontinuités peuvent laisser des traces d’humidité ou de moisissure sur les murs et peuvent même provoquer des fissures sur les murs du fait de la formation de condensation.

Choisir des fenêtres pour améliorer l’isolation

Il existe des caractéristiques techniques pour le choix de vos fenêtres qui contribue ainsi à l’optimisation de votre confort thermique. En effet, avant de choisir une fenêtre, vous devez mettre un point sur sa structure en général ainsi que sur son vitrage. Pour les performances énergétiques d’une fenêtre vitrée, il y a les coefficients de l’isolation thermique, le facteur solaire et le facteur de transmission à prendre en compte.

Toujours dans le même axe de l’isolation des fenêtres, il y a également les performances AEV qui distingue la perméabilité de l’air (A) qui peut varier entre 1 et 4 (faible – forte), l’étanchéité de l’eau € qui varie entre 1 à 9 A (faible – très bon) et finalement la résistance du vent (V) qui se présente par la résistante à la pression du vent de 1 à 5 (faible – forte) et la déformation de la fenêtre A à C (faible – très faible).

Outre l’isolation thermique de la maison, il faut aussi considérer l’isolation phonique, surtout quand vous habitez dans un quartier assez bruyant. Ici, c’est le choix du vitrage des fenêtres qui doit être priorisé. Vous devez donc investir dans un double vitrage qui est un élément essentiel qui contribue à l’isolation phonique et thermique dans une maison. Toutefois, le double vitrage est idéal pour une nouvelle construction, mais si vous faites des rénovations, vous devez trouver d’autre solution pour améliorer l’isolation depuis les fenêtres. Mais il n’y a pas que l’isolation des fenêtres qui est à considérer lors de la rénovation de la maison. Vous devez également revoir de près l’isolation de votre toiture ainsi que l’isolation des combles qui sont des points clés où la déperdition de chaleur est fortement constatée.