Declaration de travaux pour un escalier exterieur?

Vous souhaitez réaliser une ouverture pour accéder directement à l’étage sans avoir à rentrer à l’intérieur ? Vous vous projetez dans la mise en place d’un escalier extérieur ? C’est une excellente solution. Vous vous demandez si vous devez réaliser une déclaration préalable de travaux pour réaliser cette installation ? Effectivement, cette procédure est à réaliser avant toute opération. Découvrez ainsi dans cet article, ce que vous devez faire avant de vous lancer dans votre projet d’escalier d’extérieur.

Réalisation d’un escalier extérieur, que dit la loi ?

La pose d’un escalier extérieur vous semble indispensable ? Sachez donc que la mise en place de cette installation nécessite de réaliser une déclaration préalable. Effectivement, la pose d’un escalier extérieur est une modification de l’aspect extérieur d’un bâtiment, ce qui nécessite cette déclaration de travaux. Cette dernière est une procédure officielle et obligatoire avant de démarrer les travaux ou constructions. Celle-ci va permettre à la mairie de vérifier que votre projet de travail respecte parfaitement les règles d’urbanisme en vigueur. Pour ce faire, vous devez déposer cette déclaration auprès de la mairie de votre propriété.

Par ailleurs, la déclaration de travaux pour un escalier extérieur a également pour objet d’assurer la vérification de certains textes réglementaires qui sont applicables localement. Vous avez le Plan Local d’Urbanisme (P.L.U) ainsi que le Plan d’Occupation des Sols (P.O.S).

À titre d’information, la déclaration d’un escalier extérieur doit comporter un formulaire, un plan de situation de terrain, le plan de masse des constructions à édifier, le plan de coupe du terrain ainsi que de la construction.

Il est à noter que d’autres renseignements administratifs sont parfois nécessaires pour la réalisation d’un escalier d’extérieur. Ainsi, nous vous invitions de vous renseigner auprès des services compétents comme le service d’urbanisme de la mairie, les services préfectoraux, le service départemental de l’architecture et du patrimoine, le gestionnaire de voirie, etc.

Projet d’escalier extérieur, quand faut-il un permis de construire ?

Si vous vous projetez dans un escalier extérieur de plus de 20 m², un permis de construire est à acquérir. Connue également sous le nom de permis de construction, cette démarche est un acte administratif concernant la réalisation ou également d’une construction. Vous devez le déposer auprès de votre mairie. Concernant le délai d’instruction de la demande d’un permis de construire est de 2 mois à compter la réception du dossier complet. Aussi, la durée de validité de cet acte administratif est de 3 ans. Il est donc important que les travaux commencent dans cet intervalle. Sachez qu’il vous est possible de demander 2 prolongations d’une durée de 1 an de celle du permis de construction.

En outre, un permis de construction est également obligatoire si lors de la pose de votre escalier extérieur va entraîner une modification importante de structure de votre habitation.

Voilà, vous savez ce qui vous attend avant de lancer dans la mise en place d’un escalier d’extérieur. N’hésitez pas à demander plus de renseigner auprès de votre mairie pour éviter les mauvaises surprises.

Chambre avec fenêtre de toit, quels avantages ?

Après avoir aménagé votre grenier, vous bénéficiez d’un espace tout en évitant de devoir créer une extension de maison. Si cette pièce sous votre toit est parfaitement isolée, elle peut être très agréable et chaleureuse comme nouvelle chambre ou même comme salle de bains. Relativement faciles à installer et très fonctionnelles, les fenêtres de toit permettent d’entrer la lumière naturelle dans vos combles. Elles conservent également un confort thermique idéal pour votre pièce de vie située sous votre toit. Mais existe-t-il d’autres avantages ? On vous explique tout dans cet article.

Les atouts d’une fenêtre de toit pour votre pièce de vie

Depuis des décennies, les fenêtres pour combles ne cessent de conquérir de nombreux amateurs. Grâce à son aspect assez esthétique très convoité, elles se démocratisent de plus en plus. Mais quel est vraiment l’intérêt de poser ce type de fenêtre ?

La lumière

L’un des principaux atouts de fenêtres de toit est certainement la lumière. Eh oui, en privilégiant une fenêtre de toit, vous laissez entrer beaucoup plus de lumière dans votre pièce de vie et nul ne peut contrarier que cela fait du bien. Ainsi, les fenêtres de toit permettent un gain de lumière naturelle d’au moins 40 %.

La ventilation

On ne vous explique plus pourquoi une pièce doit avoir une bonne ventilation. Trêve de plaisanteries, il est recommandé de ventiler vos pièces de vie et tout ce qu’il y a de plus normal. Alors, ayez de bons réflexes quant à votre salle de bains. Il se peut que les murs soient remplis d’humidité si l’aération ne suffit pas. Raison de plus pour l’installation des fenêtres de toit chez soi.

Évacuation de la chaleur et de la fumée

Eh oui, lors d’un incendie par exemple, en étant à l’étage, vous seriez bien satisfait d’être équipé de fenêtres de toit dans votre grenier. Celles-ci ont pour objectif de faire sortir la chaleur et de désenfumer vos pièces, car nous savons tous, que la fumée et la chaleur ne descendent pas, elles montent. Par conséquent, elles facilitent l’évacuation des personnes dans la pièce en cas d’incendie.

Prix modéré

Selon les budgets et les souhaits de chacun, on peut avoir une offre de fenêtres de toit à prix abordable. De ce fait, que votre portefeuille soit serré ou plein, vous trouverez bien évidemment un modèle adapté. Sans oublier les tailles différentes disponibles et adaptables quelle que soit la position de la toiture.

En somme, vous l’aurez compris ! Les fenêtres de toit possèdent tous les atouts pour plaire. Aussi, elles s’avèrent plus pratiques et fonctionnelles.

Detecteur d’ouverture encastré dans fenêtre, comment l’installer ?

Il existe plusieurs systèmes de sécurité qui peuvent accompagner les fenêtres et les portes. Les différents détecteurs font parties de ces équipements, mais ici, nous allons nous focaliser sur les détecteurs d’ouverture. Pour pouvoir installer un tel système, il est tout d’abord nécessaire de comprendre le principe de base de son fonctionnement. Donc, nous allons découvrir ensemble tout ce qui concerne le détecteur d’ouverture encastré dans la fenêtre et connaitre toutes les étapes nécessaires pour sa pose. Mais dans un premier temps, il est important de savoir ce que c’est que le détecteur d’ouverture de fenêtre.

Détecteur d’ouverture : principe de fonctionnement

Il s’agit ici d’un système qui améliore considérablement la sécurité au niveau d’un logement. Effectivement, la présence d’un détecteur d’ouverture sur une fenêtre ou une porte permet de constater les éventuels mouvements suspects qui peuvent s’y produire. Le dispositif est considéré comme étant un capteur qui sera installé sur les points d’accès d’une maison. Donc, dès qu’une ouverture non programmée se manifeste au niveau de ces endroits, les occupants de la maison seront directement avertis. Il est à souligner que toutes les ouvertures de la maison peuvent être équipées avec cet appareil, que ce soit la porte d’entrée, celle du garage, les velux ou les fenêtres. Ce qui implique qu’avant de l’installer, il convient de bien étudier les points clés qui peuvent être les premières cibles des intrus. En principe, ce type de détecteur se compose de deux éléments dont d’un se pose sur l’encadrement de l’ouverture et l’autre s’installe sur la partie mobile de la structure. C’est une technique ingénieuse qui permet d’accroitre le niveau de sécurité dans votre logement. Puisque l’on parle ici d’un appareil électrique, l’alimentation permanente est impérative pour qu’elle puisse fonctionner à n’importe quel moment.

Comment l’installer ?

La pose d’un détecteur d’ouverture pour fenêtre (ou pour porte) doit être effectuée par un spécialiste parce qu’il s’agit d’un travail technique. Effectivement, selon son principe de fonctionnement, les deux parties du détecteur doivent être installées en juxtaposition l’une sur l’autre parce qu’ensemble, elles forment le contacteur électrique qui permet d’avertir les propriétaires de la présence d’un mouvement. Pour être plus clair, ce dispositif est une sorte d’aimants qui se joignent entre eux pour former l’alarme. La pièce qui se pose sur l’encadrement ou sur le châssis de la fenêtre peut être encastrée, mais elle peut aussi s’installer en applique. Tout dépend des conditions dont l’appareil requière. Pour les fenêtres à deux battants, le contacteur doit être installé sur le battant qui dispose d’une poignée. Puisqu’il s’agit d’un appareil sans fil, l’installation peut être facile pour ceux qui ont les compétences requises pour le faire. Cependant, afin d’éviter un éventuel dysfonctionnement dû à un montage non règlementé, il est toujours conseillé de solliciter les services d’un professionnel pour effectuer l’opération. Par ailleurs, dans le cas où vous avez des difficultés pour choisir votre installateur, vous pouvez parfaitement demander de l’aide après du fournisseur où vous avez effectué votre achat.

Verre sur mesure : découpe de verre calibré

Les tendances dans le monde de la décoration d’intérieur sont actuellement en pleine ébullition sur une base constante, et ainsi, on fait face à de nombreuses innovations au quotidien ainsi que des tendances diverses. Parmi celles qu’on peut mentionner, il y a la popularité du verre sur mesure, qui conquiert le cœur des particuliers en recherche d’idées déco nouvelles.

Pourquoi un tel intérêt pour le verre ?

Le verre est un matériau intéressant sur le plan visuel, dans la mesure où il ne possède aucune opacité, et on peut donc voir au travers, et pourtant c’est un objet solide, qui peut être à la base de la composition de bien des différents éléments de décoration de notre domicile. En raison de cela, beaucoup de personnes sont attirées par ce matériau en général, et on trouve par exemple une large quantité de meubles qui en comprennent, ou qui en sont essentiellement composés.

Parmi les spécificités du verre, on peut également évoquer le fait qu’il laisse passer la lumière, et cette dernière est essentielle dans le confort visuel au sein d’une maison. C’est une aubaine pour les personnes qui souhaitent avoir des objets décoratifs divers mais qui ne viendraient pas trop bloquer le passage de la lumière. C’est ainsi une solution avantageuse sur divers points, sans compter l’ambiance luxueuse qu’elle est en mesure d’apporter à notre domicile.

Quelles parties de la maison pour le verre ?

Il se trouve diverses solutions qui se présentent à vous en ce qui concerne l’utilisation du verre calibré sur le plan de la décoration, et parmi cela, on peut évoquer les différentes fenêtres. Celles-ci sont d’une grande importance pour notre maison, autant sur la possibilité de laisser l’air circuler, mais aussi en ce qui concerne l’opportunité de laisser la lumière entrer dans votre domicile. On peut aussi évoquer les autres parties, comme les pare-chutes des escaliers, ou bien sur les rebords des terrasses.

Il y a également les différents meubles présents dans nos maisons, comme les tables basses, ainsi que tout ce qui est dans cet esprit. Les verrières sont une des options les plus populaires sur ce plan, dans la mesure où ce sont des séparations qui se placent dans les pièces afin de disposer de limites dans celles-ci, mais aussi de ne pas causer un grand blocage pour ce qui est de la circulation de la lumière au sein de la maison.

Trouver un professionnel de la découpe du verre

Il est essentiel de confier la tâche de découper les parties en verre de votre maison à un professionnel, afin d’éviter que cela ne soit mal fait. Il est possible de découper du verre soi-même dans une certaine mesure, en s’aidant de kit divers, mais rien de cela ne se compare à ce qu’un professionnel pourrait faire pour nous.

Ainsi, il est d’augure de s’armer de patience et de faire quelques petites recherches sur internet afin de trouver un professionnel qui puisse s’occuper de vos travaux de découpe de verrerie avec la plus grande expertise qui soit, mais aussi à un tarif qui soit hautement compétitif.

Les système d’isolation d’une fenêtre

Les fenêtres mal isolées pourraient entrainer une importante déperdition thermique et ainsi une augmentation de facture. De ce fait, il est indispensable d’isoler ces ouvertures, non seulement pour optimiser le confort thermique à l’intérieur, mais également pour réduire la facture d’énergie. Découvrez dans cet article les meilleurs systèmes d’isolation d’une fenêtre

Le vitrage

Le vitrage constitue l’élément clef de l’isolation thermique des fenêtres. Plus celui-ci est de qualité, plus vous obtenez un bon résultat en matière d’isolation. Il est ainsi préconisé de réaliser le double vitrage, ou encore le double vitrage à isolation renforcée pour plus d’efficacité. Si vous voulez que votre fenêtre soit également isolante, assurez-vous que sa structure soit aussi de qualité. Privilégiez les matériaux qui ne se déforment pas dans le temps. Sachez que si votre fenêtre change de dimension, cela aura surement un impact sur sa capacité d’isolation. Pensez alors à modifier le matériau de votre fenêtre, en PVC ou en aluminium par exemple. Vous n’avez pas à vous soucier de la capacité isolante de l’alu, même si on le reproche souvent d’être conducteur du froid et du chaud. Les constructeurs ont apporté certaines innovations sur ce matériau, telles que le système de rupture de pont thermique le rendant plus performant. Si vous choisissez ainsi une fenêtre en aluminium, choisissez celle qui a un coefficient d’isolation Uw inférieur ou égal à 1.8, ou 1.6 pour le bois, ou encore 1.4 pour le PVC.

Comment vérifier le coefficient d’isolation thermique : « U » de la fenêtre ?

Il s’agit d’un coefficient permettant de connaitre les performants d’isolation d’une paroi. Il en existe deux types de coefficient d’isolation thermique. Le coefficient Ug correspond à l’isolation des vitrages. Quant au coefficient Uw, celui-ci correspond à l’isolation de la fenêtre, y compris le vitrage. Si le coefficient est petit, cela signifie que la paroi a une capacité d’isolation élevée. Pour le vitrage, l’isolation thermique courante doit avoir un coefficient Ug>2. S’il s’agit d’une isolation thermique renforcée, son coefficient Ug doit être inférieur ou à égale à 2.

Pour la structure, si vous choisissez la fenêtre en aluminium, choisissez celle qui est dotée d’un système de rupture de pont thermique de qualité. Vous la trouvez facilement chez les fabricants. De plus, si son coefficient d’isolation est compris entre 3 et 5, il ne faut pas s’en procurer, puisque celui-ci est insuffisant. Pour être éligible au crédit d’impôt, optez pour l’aluminium ayant un coefficient Uw≤1.8.

Mais l’isolation des fenêtres ne suffit pas pour rendre un logement performant énergétiquement et écologiquement. Il faut qu’il soit entièrement isolé (au niveau des murs, des combles, de la toiture, etc.). Si vous voulez savoir comment y procéder, cliquez sur ce lien : https://www.capital.fr/immobilier/comment-bien-isoler-sa-maison-1317776.

Changer une baignoire pour une douche

La baignoire prend trop de place dans votre salle de bain ? En plus, vous ne l’utilisez plus aussi souvent ? Pas de panique ! Il est tout à fait possible de la remplacer par une douche et à moindre coût en plus. En effet, la procédure n’est pas compliquée, vous n’aurez même pas à faire intervenir un professionnel. Vous devez simplement bien choisir le modèle de douche à installer et à procéder à sa mise en place. Cet article fait justement le tour de la question.

Les bonnes raisons de remplacer sa baignoire par une douche

La baignoire est certes une solution très plaisante et très confortable, mais elle reste néanmoins très encombrante. Or, avec une douche, vous disposerez d’un niveau de confort semblable tout en gagnant de la place dans la salle de bain. La preuve : vous pourrez libérer jusqu’à 2 mètres carrés d’espace en décidant de concrétiser ce projet. Et la bonne nouvelle, c’est que vous n’aurez même pas à casser le revêtement du sol ni celui du mur pour y arriver. Ce type d’aménagement ne nécessite pas de lourds travaux de construction. Sans compter que son prix est des plus abordables. En principe, le projet de changement d’une baignoire pour une douche coûte dans les 3000 euros. Et comme dit plus haut, il n’est même pas nécessaire de recourir à un installateur professionnel. Si vous avez des notions en plomberie, vous pourrez très certainement vous en occuper tout seul.

Les étapes pour changer une baignoire en douche

Pour commencer, il convient de couper l’arrivée d’eau et le courant électrique pour des raisons de sécurité. Ensuite, retirez le joint d’étanchéité au niveau de la baignoire ainsi que sa structure en entier pour trouver le système de vidage. Une fois trouvé, utilisez une clé plate pour desserrer ce dernier et le siphon. Vous pourrez enfin ôter la baignoire et si possible faites-vous aider par une autre personne. L’étape suivante consiste à retirer le carrelage au moyen d’une massette ou d’un marteau. Mais avant, veillez à bien protéger le sol. Et lorsque vous taperez avec le marteau, faites-le doucement et délicatement. Dans la troisième étape, il faut préparer l’arrivée d’eau de la douche en enlevant les tuyaux d’arrivée d’eau encastrés dans les murs pour les fixer à la bonne hauteur de la nouvelle douche. Puis, passez à la pose du receveur de la douche en veillant à fixer un joint d’étanchéité entre le mur et le receveur. N’hésitez pas à vérifier régulièrement l’aplomb. Ensuite, il va falloir poser le carrelage en les fixant un à un et en répartissant le mortier-colle. Vous devez le laisser sécher au minimum pendant 24 heures. Pour finir, attaquez-vous à la fixation de la robinetterie et au raccord. Pour cette étape, vous devez vous servir de vos connaissances en plomberie pour la réussir correctement. En cas de doute, demandez l’avis d’un professionnel.

Changer un lavabo pour une vasque !

Les différents éléments de votre salle de bain doivent être choisis avec le plus grand soin, notamment en ce qui concerne le plan de leur décoration en général. En outre, beaucoup de personnes prennent la décision de remplacer leur lavabo par une vasque, ce qui vous permet de bénéficier de divers avantages.

Présentation de la vasque

Le plus souvent, dans la salle de bain, qui est une salle d’eau, on recourt à un lavabo pour répondre aux besoins relatifs à cela. En revanche, il y a des solutions comme la vasque qui sont plus polyvalentes sur ce plan ; notamment, on peut mentionner les meubles qui présentent des vasques, et qui peuvent ainsi remplir les différentes fonctions d’un lavabo tout en apportant des fonctionnalités supplémentaires. Un meuble avec vasque est intéressant dans la mesure où il vous permet d’utiliser l’eau comme un lavabo le permettrait, mais aussi de ranger différents éléments.

Au sein de la salle de bain, on trouve une grande diversité d’éléments qui remplissent différentes fonctions, comme les produits pour se laver, les brosses à dents, etc. Lorsque ces éléments sont disposés de manière trop mal ordonnée, cela peut avoir un impact négatif sur l’aspect esthétique de votre salle de bain. En outre, une vasque apporte aussi une toute autre dimension sur ce plan, notamment en vous permettant de choisir parmi une large gamme de design et de styles divers.

Mettre votre vasque en place

En outre, il y a une manière spécifique de procéder pour remplacer un lavabo par une vasque. Le premier élément à prendre en compte est d’évaluer si le modèle de vasque dont vous allez faire l’acquisition possède les dimensions qui conviennent pour votre salle de bain. Pour éviter d’avoir ce genre de problème, il est essentiel de prendre les mesures qui conviennent, puis de les envoyer à la compagnie qui se charge de la fabrication de votre meuble pour vasque.

Au moment de mettre en place votre vasque, il faut d’abord couper l’arrivée d’eau, avant de détacher le lavabo de son emplacement initial. Il faut bien vérifier que toutes les attaches aient été retirées de leurs emplacements sans qu’aucun dommage n’ait été fait. Ensuite, il faut prendre votre vasque, et vérifier les différents raccords à mettre en place. Après avoir fait ceux-ci, il faut maintenant fixer celui-ci à son emplacement définitif.

Contacter un professionnel

La mise en place de votre vasque pourrait être une tâche trop difficile pour vous, aussi il y a de nombreux particuliers qui prennent la décision de confier cette tâche à un professionnel. Afin de trouver un prestataire qui puisse se charger efficacement de cela, il est conseillé de ne pas vous arrêter à la première offre qui vous est faite.

Le mieux est de mettre côte à côte plusieurs propositions, car cela permet aux différents points forts de chacun d’être mis en avant, mais c’est également le cas pour leurs points faibles. En faisant cela, il est plus simple pour vous de faire une décision qui est raisonnable sur ce plan, et ainsi d’assurer la réussite de la pose de votre vasque.

Comment plaquer autour d’une fenêtre

La rénovation d’une maison ou le simple fait de faire des travaux inclut qu’on doit effectuer certaines tâches comme l’isolation thermique des murs. En outre, la mise en place de plaques de plâtres sur les murs est une étape essentielle pour assurer une bonne protection contre les pertes de chaleur, et nous vous proposons d’apprendre comment faire cela convenablement.

L’isolation thermique et son importance

On parle souvent de l’importance du fait de faire l’isolation thermique d’une maison, et parmi ceux-ci, on peut évoquer le fait que cela coute assez cher en termes de chauffage de vivre dans une maison qui n’est pas bien isolée sur le plan thermique. En outre, le chauffage est réglé de manière à produire de la chaleur de manière à ce que la température intérieure au sein d’une maison puisse atteindre un seuil spécifique. Lorsque la maison n’est pas bien isolée, il peut être nécessaire de fournir des efforts de chauffage supplémentaires, qui se traduisent en dépenses plus élevées sur le plan du chauffage.

D’un autre côté, si on ne se charge pas d’utiliser une quantité plus élevée de chauffage, la température au sein de la maison diminue de manière drastique, surtout au cours des saisons froides. Ainsi, on doit choisir entre vivre dans une maison bien chauffée mais extrêmement couteuse en chauffage, ou dépenser moins en chauffage et ivre quelque part où il fait excessivement froid. Cela peut pourtant être évité en procédant convenablement à l’isolation thermique d’une maison.

Isoler vos fenêtres avec des plaques d’isolants

Les volets et portes se comptent parmi les parties de la maison qui nécessitent qu’on fasse leur isolation sur le plan thermique. En outre, il y a plusieurs moyens de faire cela, et l’une d’entre elles consiste à faire la mise en place de plaques d’isolants les rebords. En faisant cela, vous donnez une plus grande résistance au froid à votre fenêtre, et vous évitez ainsi que la chaleur ne puisse s’échapper trop facilement par ces parties de votre domicile.

Il est nécessaire de prendre les dimensions de votre fenêtre avant de procéder à la mise en place des plaques d’isolants, qu’il vous faudra couper aux bonnes longueurs avant de même penser à les installer. Dès qu’elles sont aux bonnes tailles, il est nécessaire de commencer par poser la plaque du bas, puis de faire des trous au moyen d’une perceuse et de la fixer en position au moyen d’une cheville. Ensuite, il faut faire de même avec les plaques des côtés, et la plaque du haut se met en place en dernier.

Choisir votre modèle de plaque d’isolant

Il se trouve plusieurs compagnies qui vous proposent de faire l’acquisition de modèles de plaques d’isolant, et les offres peuvent être toutes aussi intéressantes les unes que les autres. En outre, parmi ce que vous pouvez faire, il y a la comparaison de plusieurs offres entre elles, puis de vous décider pour celle qui répond le mieux à vos besoins dans l’immédiat. En faisant cela, il est plus simple de trouver des offres intéressantes qui ne vous couteront pas excessivement chères.

Rendre une fenêtre opaque avec un film ou un vitrage

La luminosité dans une pièce est d’une grande importance pour son confort, mais cela ne doit pas se faire au détriment de l’intimité de la pièce en question. Il n’est pas toujours aisé de trouver un bon compromis entre ces deux éléments, ainsi, les gens se tournent vers des solutions comme les matériaux permettant de rendre les fenêtres opaques tout en laissant passer la lumière.

L’importance du vitrage d’une fenêtre

Plusieurs règles viennent gérer la fabrication des fenêtres pour les domiciles des particuliers. Parmi celles-ci il y a les dimensions les fenêtres et leur superficie, tu dois occuper au moins un sixième des murs. Il est aussi essentiel qu’elle comporte une partie vitrée, afin que la lumière puisse passer sans qu’on ne doive laisser entrer le vent et perdre de la chaleur.

Les vitres sont ainsi des éléments d’une grande importance pour la fenêtre, car c’est un moyen efficace de laisser entrer la lumière du jour, et ainsi rendre la pièce moins sombre et diable pour ceux qui s’y trouvent. Vient ensuite la question de l’intimité, dans la mesure où les vitres sont généralement translucides. Si les rideaux sont des solutions intéressantes, il y a des moments où on n’a pas vraiment envie de rester les volets fermés.

Le vitrage opacifiant

Actuellement, sur le marché, il est possible de trouver un modèle de vitrage qui peut passer d’un état opaque à un état translucide. C’est une nouveau logique qui a vu le jour il y a seulement quelques années, mais celle-ci promet déjà des miracles sur le plan de la gestion de l’intimité et de la circulation de la lumière dans une pièce.

Tout ce qu’il vous faut faire, afin de passer d’un état à l’autre, c’est d’appuyer sur un interrupteur qui gère la fonction opacité et translucide. Le principal défaut de ce type de technologie est son coût qui est encore assez élevé, dans la mesure où c’est une technologie encore assez récente. Pour un seul mètre carré il faut prévoir jusqu’à 1000 € de budget, et ce n’est donc pas une seule tu fais pour tout le monde. On peut cependant espérer une baisse de prix au cours des années à venir, comme c’est généralement le cas pour tous les produits innovants.

Les films pour vitrage

C’est une solution assez simpliste, et qui présente l’avantage de ne pas coûter trop cher. Le budget à prévoir et entre 40 70 €, et vous êtes assuré d’avoir une fenêtre bien opaque mais qui laisse pourtant passer la luminosité du jour. La mise en place de ce type de film et très simple à faire, et vous pouvez le faire vous-même sans assistance en moins de 15 minutes pour plusieurs fenêtres.

L’inconvénient est-ce que c’est une décision sans équivoque, qui privera vos fenêtres de leur translucidité sur le long terme. Il ne vous sera plus possible de voir au travers de vos vitres, mais le principal avantage et que l’intimité de votre intérieur et sauve. En somme toute, il tient à vous de prendre la décision qui vous convient le mieux.

Isoler une vieille porte d’entrée pour l’hiver

Pour vous préparer pour l’hiver, au plus tard, l’automne, vous devez vérifier l’isolation de votre maison. Pendant cette vérification il ne faut surtout pas oublier ce qui se passe au niveau des ouvertures extérieures notamment les portes. Si votre maison possède une vieille porte dont vous ne voulez pas encore vous séparer, c’est le meilleur moment de procéder à son isolation. Tout sur les gestes qu’il faut que vous adoptiez.

Phase repérage des failles

Avant d’aller plus loin, il faut d’abord commencer par repérer sur la vieille porte les sources de déperdition de chaleur et d’infiltration d’air froid. Il s’agit donc de vérifier l’étanchéité à l’air de la porte dont il est question. D’une manière générale, c’est presque toujours les interstices entre l’ouvrant et le dormant qui constituent la faille. Pour en avoir une idée plus précise, un jour de grand vent, vous avez juste à passer votre main le long du bas de la porte en question, suivant sa largeur pour repérer le passage d’un courant d’air. Dans le cas où vous ne faites pas trop confiance à la sensibilité de votre main, vous pouvez vous munir d’une allumette et voir si la flamme de celle-ci ne vacille pas quand vous la passer latéralement au bas de votre porte. Comme le bas de la porte n’est pas le seul endroit potentiellement défectueux, vous pouvez faire le même geste pour tout le pourtour de ladite porte.

Calfeutrage pour étanchéifier la vieille porte

Une fois que vous aurez repéré toutes les failles à travers desquelles les courants d’air froids s’engouffrent chez vous, il est temps de passer au calfeutrage. Mais en quoi cela consiste réellement ? Pouvez-vous utiliser tout est n’importe quoi pour calfeutrer votre porte ? Dans la majorité des cas, le calfeutrage consistera à coller ou clouer des joints étanches bouchant les espaces entre les dormants et l’ouvrant de la porte. Pour ce qui est des matériaux, vous pouvez faire le choix parmi 5 principaux isolants dépendamment de la largeur des interstices à combler :

· Le bourrelet (moins de 3 mm d’épaisseur)

· Le joint adhésif (entre 1 et 5 mm)

· Le joint adhésif en V (entre 1 et 6 mm)

· Le joint métallique (entre 1 et 6 mm)

· Le joint silicone (plus de 5mm)

Remarquez que tous ces produits sont particulièrement conçus pour être mis au niveau de la hauteur de la porte et de la partie haute principalement, le bas de la porte nécessitant un traitement plus poussé.

Combler le bas de la porte

Pour vous occuper du bas de la porte, les solutions classiques consistent en la mise en place de « bas de porte » permanent ou provisoire. Il s’agit tout simplement de boudins deux-en-un ou boudin simple qui se glissent entre le bas de votre porte et le sol. Ces boudins sont de simple mousse confinée dans un tube de tissu. Pour des solutions plus modernes, vous pouvez trouver sur le marché des bas de porte avec brosse. C’est un dispositif que vous pouvez clouer facilement soit sur le sol soit sur l’épaisseur de la lame de la porte.

Pour gagner plus d’isolation

Si vous êtes du genre à ne pas faire dans la demi-mesure, vous pouvez être plus sûr de vous prémunir du froid avec la mise en place d’un rideau isolant devant votre porte. Outre l’astuce de grand-mère du rideau épais/lourd, il y a aussi les rideaux thermiques PVC, le molleton, la laine et bien d’autres encore. Si vraiment toutes ces solutions ne suffisent pas, il vaudrait peut-être mieux opter pour une alternative plus radicale comme vous équiper d’une porte en aluminium isolante.