Astuces déco pour agrandir une petite cuisine

La cuisine a toujours été la pièce la plus conviviale de la maison même lorsqu’elle est petite. Vous vous sentez étouffé dans votre cuisine. Vous ne savez comment vous y prendre. Pour agrandir votre petite cuisine comme par magie, il existe de petites astuces sans devoir passer par de grands travaux. Dans ce dossier, découvrez comment transformer votre petite cuisine en une pièce plus grande qu’elle n’y paraît !

Désencombrez la pièce

Afin de gagner de la place dans votre petite cuisine, vous devez dégager le centre de la pièce. Installez la table ou le bar sur le côté de manière à n’avoir aucun obstacle entre l’entrée et le fond de la cuisine. Pour faciliter aussi les allées et venues dans cette pièce, remplacez la table de cuisine par un bar surélevé, sans montant central. Le résultat est que la cuisine semble plus haute, et le regard n’est pas stoppé par la table. L’espace paraît donc plus large.

Utilisez les meubles malins

Qui dit meuble malin dit aussi meuble escamotable. Donc, n’hésitez surtout pas de choisir des tables rabattables, les éviers avec plan de travail intégré. En effet, cela va vous permettre de disposer de la place où préparer les repas sans pour autant rogner l’espace de la pièce. Toujours dans le même esprit, pensez aux poubelles intégrées dans les meubles. Gagner de la place grâce aux meubles c’est faisable !

Jouez avec les murs

Pour élargir visuellement une petite pièce telle que la cuisine, il est possible de faire tomber les murs. L’astuce c’est de déborder le salon ; des rangements de salon installés au-dessus de l’îlot central de la cuisine effacent la frontière entre les deux pièces. Dans ce cas, la cuisine ne sera plus délimitée. Elle n’est plus enfermée dans une zone réduite. Une autre manière aussi c’est de faire sauter une cloison pour créer une cuisine ouverte sur le séjour. Vous pouvez éventuellement remplacer cette cloison par une autre à mi-hauteur. Cela afin de créer un bar sur mesure.

Exploitez tous les coins de la cuisine

Souvent non utilisés, les coins de la cuisine représentent pourtant une surface non négligeable. Dans ces coins libres, installez des meubles équipés de tiroirs afin de gagner encore plus en rangement et autres éléments pratiques. Une autre astuce aussi c’est d’installer des placards jusqu’au plafond avec des portes blanches. De cette manière, les rangements vont se confondre avec le mur de la cuisine.

Autres astuces

Installez un miroir à la hauteur de la crédence ou même à la place de la crédence. Le miroir va refléter la lumière dans la pièce pour donner une impression de profondeur. Toujours dans de mêmes concepts de lumière : les couleurs pour agrandir la cuisine. Privilégiez les couleurs claires afin de donner une sensation d’espace. Et pour finir, optez pour les meilleurs électroménagers. Au moment de les acheter, si possible, choisissez des éléments au volume adapté à votre pièce : bouilloire, micro-ondes, robot ménager, etc. Optez pour les formats mini, mais ultra fonctionnels. Pour faire encore plus, vous pouvez choisir des électroménagers multifonctions.

Entretenir sa balustrade

La balustrade est un élément de la maison qui vient jouer un rôle d’une grande importance pour la sécurité des personnes. On en trouve sur les rebords des escaliers, mais aussi sur ceux des éléments comme la terrasse, et comme pour tout le reste de la maison, il est nécessaire de faire un entretien de celle-ci.

Entretenir la balustrade en bois

Le bois est un matériau assez spécifique, et en cela, on doit prendre les bonnes mesures pour éviter de l’user. En outre, il ne faut pas utiliser trop d’humidité sur celui-ci, parce que le bois a tendance à pourrir, à moins que vous ayez fait la mise en place d’une couche de produit hydrophobe. Pour vous assurer que le tout est bien propre, vous devez vous aider d’une brosse qui va se charger d’abord de retirer l’excédent de poussière à la surface.

Ensuite, vous devez prendre de l’eau à laquelle vous mélangerez des cristaux de soude. Le but n’est pas de mouiller les balustres en bois, mais plutôt d’utiliser un chiffon que vous allez plonger dans l’eau puis essorer. C’est sous cette forme bien essorée que vous allez vous en servir pour nettoyer vos balustres en bois. Si ces dernières sont enduites d’une peinture à l’huile, on doit d’abord poncer celle-ci, puis remettre une couche, et laisser sécher.

Entretenir la balustrade en aluminium

Beaucoup de gens prennent la décision d’acquérir une balustrade en aluminium, car c’est bien plus pratique sous cette forme. En outre, ce type ne nécessite pas un entretien trop fréquent, et entre autres, cela va dépendre de la région dans laquelle vous vivez. Pour les gens qui vivent en ville, cela va être nécessaire de nettoyer les balustrades de manière fréquente si elles sont exposées à l’extérieur. Mais même ici, il n’est pas question de plus de 2 fois par an, et peut être trois fois dans les cas les plus extrêmes.

Pour faire le nettoyage en question, vous pouvez vous servir d’une eau savonneuse à température tiède. Le tout doit être utilisé pour frotter la surface des balustres afin de retirer les saletés. Ensuite, vous pouvez vous aider d’un autre seau d’eau, mais cette fois-ci, il devra s’agir d’eau tiède bien claire, car on devra rincer le tout. Pour des besoins plus poussés en termes de propreté, on peut se tourner vers l’usage de bicarbonate de soude qu’on va ajouter à l’eau savonneuse.

Comment faire pour la balustrade en fer forgé ?

Si votre balustrade est faite dans ce matériau, vous devez vous charger de faire son entretien de manière fréquente. Suivant qu’il s’agisse de fer forgé peint ou de fer forgé brut, on doit procéder différemment. Le fer forgé peint ne nécessite pas grand-chose, et vous devez simplement vous charger de le dépoussiérer d’abord, puis nettoyer avec de l’eau savonneuse qui contient une cuillérée d’ammoniaque. Le fer forgé brut est plus spécifique, et on doit s’aider d’une brosse à tige branché avec une perceuse, puis quand c’est fait, enlever la poussière, et appliquez de la pâte à polir en vous aidant d’une polisseuse à disque.

Vitrage avec verre blindée pour les fenêtres

Les fenêtres de la maison sont des parties dont on doit absolument assurer un bon niveau de sécurité. Pour cela, il se trouve différentes mesures qu’on peut prendre, dont le fait d’utiliser des vitrages avec un verre blindé. Il est essentiel de bien choisir sur ce plan pour faire en sorte de bien protéger notre fenêtre.

L’importance de la sécurité de la fenêtre

Au cours des années passées, on a pu observer une résurgence de l’insécurité dans les grandes villes, notamment en raison du fait que la densité de population dans celles-ci n’a pas cessé de croitre. Pour faire en sorte de bien prendre en main ce genre de soucis, il est essentiel de nous orienter vers des alternatives qui nous permettent de fournir une bonne protection de nos fenêtres. En effet, après la porte d’entrée, celles-ci sont l’un des principaux points d’entrée pour les personnes mal intentionnés qui veulent entrer dans les maisons d’autrui.

Plusieurs solutions nous permettent de faire en sorte de rendre la fenêtre bien plus sécuritaire, et on doit bien se tourner vers l’une ou l’autre dépendamment de ce que l’on souhaite. Presque toutes celles-ci se rapportent à faire une consolidation de la fenêtre, et il y a plusieurs moyens qui nous permettent de faire cela convenablement. L’usage de vitrage renforcé est une des alternatives qui parvient à séduire un maximum de personnes.

Le vitrage avec verre blindé

Renforcer le vitrage avec du verre blindé est une des solutions les plus efficaces vers lesquelles on peut se tourner, et on a plusieurs choix. En outre, on peut choisir de faire la mise en place de verre qui soit d’une grande épaisseur, et qui soit donc bien en mesure de bien absorber les différents chocs. Ensuite, on peut se tourner vers d’autres solutions qui consistent en l’usage de plusieurs couches de verres alternées avec des matériaux spécifiques tels que le plexiglas.

Plus il y aura de couches qui s’alternent, plus les chocs pourront être absorbés efficacement. Même si les chocs sont d’une grande importance, suffisamment pour causer des fissures à votre fenêtre, le tout ne va pas céder facilement. Ensuite, tout dépend également de la qualité de telles fenêtres, et vous devez donc bien faire attention pour ce qui est de votre fournisseur. Pour bien choisir sur ce plan, il est essentiel de bien se tourner vers une marque fiable.

Bien choisir votre marque de vitrage blindé

Il se trouve de nombreuses marques sur le marché entre lesquels il est possible de se décider. Le tout est de bien faire attention pour ce qui est des marques en question, et ne pas se hâter sur la première qu’on trouve. En outre, il est nécessaire de faire une comparaison des différentes marques que vous dénichez sur différents critères. L’un de ceux à observer est la durée depuis laquelle la marque est en activité. Plus une marque est ancienne, plus elle a de notoriété, plus on peut avoir confiance en la qualité des articles dont elle se charge de faire la vente.

Prix d’une fenêtre triple vitrage

La fenêtre est une partie de la maison qui vient jouer des rôles spécifiques, et parmi ceux-ci, on peut faire mention du fait d’assurer une bonne isolation thermique. Il y a plusieurs moyens qui vous permettent d’utiliser la fenêtre de façon à ce qu’elle ne soit pas un point de perte de la chaleur.

Présentation de la fenêtre

La fenêtre est une des parties de la maison qui sont les plus importantes, et on ne peut pas trouver de maisons fonctionnelles qui ne disposent pas de fenêtres fonctionnelles. Parmi les avantages qu’on peut avoir grâce à la fenêtre, on peut faire mention du fait de disposer d’une quantité décente de lumière. Sans la fenêtre, il n’est pas possible à la lumière du jour d’entrer dans la maison, mais celle-ci est pourtant essentielle pour un bon confort chez soi.

La bonne circulation de l’air est également entravée si jamais on ne se charge pas de faire la mise en place d’une fenêtre. Outre ces rôles, la fenêtre doit également disposer d’un bon niveau de sécurité, pour éviter que ce soit trop simple pour des personnes mal intentionnées de s’introduire dans notre domicile. On doit également prendre des mesures pour faire que la fenêtre ne soit pas un pont thermique, soit un point d’échappée trop importante de la chaleur.

Utiliser une fenêtre triple vitrage

Les méthodes utilisées pour permettre de rendre une fenêtre bien plus résistante face aux pertes de chaleur sont variées, et l’une de celle-ci est d’utiliser plusieurs couches de vitrage. Pour un bon usage, on se limite en revanche à seulement trois couches, qui sont distancées entre elles d’une couche d’air. Cette couche d’air a pour rôle de retenir la chaleur une fois que celle-ci entre dedans : grâce à l’effet de serre, un petit coussin d’air est fabriqué entre les vitres, et il devient impossible pour la chaleur de passer au travers de cela.

Le plus courant est d’utiliser une paire de vitrages entre lesquels on va placer de l’air. Si on dépasse le nombre de trois vitres, on risque de faire face à un problème : une amplification trop importante de la lumière, ce qui va contribuer à une grande augmentation de la chaleur au sein de la maison. C’est un problème car non seulement il fera plus chaud chez vous, mais aussi, le vitrage rendra quasiment impossible à la chaleur de s’échapper.

Combien prévoir pour un triple vitrage ?

Il est difficile de faire des estimations exactes pour ce genre de produits, car les fenêtres sont généralement fabriquées au cas par cas. C’est-à-dire qu’il n’existe pas de modèles spécifiques à suivre pour ce qui est des dépenses, dans la mesure où les fenêtres elles-mêmes vont être très différentes les unes des autres. La meilleure chose à faire pour vous afin de connaitre les dépenses à faire des plans de la fenêtre, puis de vous en baser pour mettre un devis sur pied. Rendez-vous ensuite sur internet afin de dénicher ce qui se fait de mieux en termes de prix pour les éléments nécessaires.

Quels fenêtres pour quel maison ?

Du fait d’existence de nombreux types de fenêtre, il peut s’avérer difficile de trouver celui adapté à sa maison. En plus de faire entrer la lumière naturelle à l’intérieur, ce dispositif d’ouverture sert également d’élément décoratif. Que l’on soit en rénovation ou en construction, la question qui se pose souvent est : quelles fenêtres pour quelle maison ?

Pourquoi bien choisir ses fenêtres ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les fenêtres assurent de nombreux rôles dans une maison. Elles servent d’abord à faire entrer la lumière naturelle notamment pour les pièces qui manquent d’ouverture. Qui plus est, elles servent à maintenir la température ambiante dans la pièce. Par exemple, quand il fait chaud à l’intérieur, il suffit de l’ouvrir pour faire entrer l’air frais. Outre cela, la fenêtre sécurise et embellit la maison.

Que vous soyez en construction ou en rénovation, le souci est qu’il existe plusieurs types de fenêtre. Entre une fenêtre classique à la française et un hublot, le choix pourrait être difficile. Pour vous en sortir, vous devriez prendre en compte au moins trois éléments, à savoir la configuration de la pièce, la surface disponible autour de la fenêtre, et l’utilité de la pièce dans laquelle elle est installée. Pour vous aider à trouver le modèle qui vous convient, vous pouvez vous rendre à l’adresse : https://www.mistermenuiserie.com/fenetre.html.

Les différents types de fenêtre

Il en existe plusieurs :

· La fenêtre ouverture à la française : il s’agit du type le plus courant. Pour pouvoir la poser, vous devez assurer un espace de débattement suffisant. Dans le cas où il y a un évier installé dessous, assurez que le robinet de celui-ci n’empêche pas l’ouverture et la fermeture de la fenêtre ;

· La fenêtre ouverture à abattant : pour l’ouvrir, il suffit de basculer le vantail. Le souci avec celle-ci est qu’elle ne peut s’ouvrir que partiellement ;

· La fenêtre avec ouverture oscille-battante : elle fonctionne de la même manière qu’une fenêtre ouverture à battant. La seule différence est qu’elle assure aussi une ouverture à la française. Le sens se fait selon l’orientation de la poignée ;

· La fenêtre coulissante : celle-ci est équipée d’un rail sur lequel glissent les vitres. Son avantage tient au fait qu’elle est destinée aux espaces réduits ;

· La fenêtre ouverture à galandage : celle-ci utilise le même principe que la fenêtre coulissante. Seulement, le montant de la fenêtre glisse jusque dans le mur. Cela garantit une ouverture plus large et aussi plus d’esthétisme.

Les différentes formes de fenêtre

Les formes suivantes sont les plus courantes :

· Arc de cercle ;

· Œil de bœuf ;

· Triangle ;

· Anse de panier ;

· Ensemble composé ;

· Plein cintre.

Vous pouvez également personnaliser la forme de vos fenêtres. Cela vous permettra de bénéficier d’un design original. Concernant la couleur, vous pouvez l’adapter aux couleurs dominantes de l’intérieur ou de l’extérieur de votre maison. Concernant le vitrage, celui-ci doit également être choisi. Si vous souhaitez bénéficier d’une fenêtre performante en termes d’isolation, rien de plus avantageux que de miser sur le double ou le triple vitrage.

Choisir l’ouvrant de ses fenêtres

Le choix d’une fenêtre dépend principalement de deux critères : le type d’ouverture et les matériaux de fabrication. Il est essentiel que les ouvrants soient solides pour résister aux effractions. Il est également impératif que les fenêtres résistent aux intempéries pour durer plus longtemps et elles doivent aussi être esthétiques et isolantes.

Quel type d’ouverture pour ses fenêtres ?

Vous avez le choix entre un grand nombre de fonctionnements pour l’ouverture d’une fenêtre.

L’ouverture à la française reste la plus répandue en France et inutile de préciser pourquoi. Dans ce système, les vantaux de la fenêtre s’ouvrent vers l’intérieur en pivotant sur un axe vertical avec des charnières. Ce type d’ouverture est simple, peu onéreux, mais nécessite un espace de débattement des deux côtés.

L’ouverture oscillo-battante est également très prisée. Ici, la fenêtre peut s’ouvrir de deux manières : soit comme pour l’ouvrante à la française, soit comme une fenêtre à soufflet. Il est à noter que cette dernière s’ouvre à l’horizontale en s’entrebâillant. Bref, c’est un système avantageux pour sa multifonctionnalité.

L’ouverture à l’anglaise quant à elle est l’inverse de celle à la française. C’est-à-dire qu’elle se fait aussi sur un axe vertical sauf que les battants s’ouvrent vers l’extérieur. Elle permet ainsi d’éviter la perte de place à l’intérieur. Cependant, il faut faire très attention lors de sa manipulation puisqu’il faut se pencher un peu vers l’extérieur.

La fenêtre coulissante commence aussi à devenir de plus en plus populaire. Son fonctionnement est très simple puisqu’un vantail glisse sur un rail pour recouvrir l’autre. Ce type d’ouverture permet également d’éviter la perte de place et surtout très pratique. En revanche, l’ouverture de la fenêtre est limitée. De plus, ce système résiste moins au vent.

La fenêtre à galandage fonctionne de la même façon que l’ouverture coulissante. De plus, elle permet une ouverture complète de la fenêtre puisque les deux vantaux coulissent à l’intérieur des mûrs de chaque côté. Bien entendu, son installation est un peu plus compliquée.

Pour les pièces qui ont seulement besoin de lumière, il y a la fenêtre fixe. Cette dernière est également parfaite lorsqu’on a besoin de plus de sécurité. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un système dépourvu d’ouverture.

Quel matériau pour ses fenêtres ?

Pour le choix du matériau, il y a quatre options possibles : le bois, l’aluminium, le PVC et les matériaux mixtes.

La fenêtre en bois présente plusieurs atouts intéressants. En effet, ce matériau est esthétique et chaleureux. Sa performance d’isolation thermique et phonique est très satisfaisante. De plus, il existe différentes essences au choix. Il est donc possible de profiter d’une fenêtre en bois très solide. En revanche, ce matériau demande des travaux d’entretien réguliers.

La fenêtre en aluminium représente un très bon choix. Effectivement, ce matériau est à la fois esthétique, robuste et durable. Ce n’est donc pas étonnant de constater que l’aluminium est très plébiscité dans le domaine de la menuiserie. Cependant, pour des installations comme les fenêtres, les portes d’entrée ou encore les baies en alu, il est conseillé d’opter pour un modèle doté d’un rupteur de pont thermique. Sans cela, la performance d’isolation ne serait pas fiable.

La fenêtre en PVC aussi couvre une grande partie du marché actuelle. Pour cause, ce matériau reste le moins onéreux de tous. De plus, le PVC aussi possède une excellente performance d’isolation thermique et acoustique. La menuiserie PVC se décline également en une multitude de coloris. Pour profiter de fenêtre PVC de qualité, il faut miser sur des produits issus de professionnels expérimentés qui maitrisent ce matériau.

Enfin, il y a les matériaux mixtes : PVC/alu ou bois/alu. Leur qualité est indéniable que ce soit au niveau de la robustesse, de l’esthétique ou de la performance d’isolation. Après tout, le matériau mixte fait profiter des atouts des deux matériaux qui le constituent. En revanche, son prix est très onéreux.

Utiliser un echaffaudage dans les escaliers

Il existe nombre de types d’échafaudage pouvant être utilisés dans les escaliers. Ils sont conçus pour apporter plus de stabilité durant les travaux qui nécessitent un montage de haut niveau. Il permet donc de travailler confortablement en toute sécurité tout en attrapant les grandes hauteurs. Vous pouvez donc choisir un échafaudage compatible à votre escalier pour réaliser vos tâches difficiles. Voici un guide qui va vous permettre d’y voir plus clair à ce sujet.

Caractéristiques d’un échafaudage pour escalier

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important d’expliquer que pour chaque type d’escalier, il y a un type d’échafaudage approprié. Donc, qu’ils soient pliants ou roulants, les échafaudages ont chacun leurs propres caractéristiques.

Un échafaudage pour escalier est généralement facile à monter. Il permet d’atteindre une hauteur de plus de trois mètres ou au-dessus de trois mètres. Tout dépend de la hauteur que vous souhaitez atteindre. Qui plus est, son stockage est très facilité parce qu’il est peu encombrant. Toutefois, il est important de savoir que certains types d’échafaudages pour escalier ne supportent pas les charges lourdes allant au-delà de 150 kg. Donc, dans la majorité des cas, ceux-ci peuvent seulement faire monter une seule personne.

Comment utiliser un échafaudage roulant ?

Ce genre d’échafaudage pour escalier est capable d’atteindre une hauteur allant au-delà de 5 mètres. En effet, la hauteur de son plateau est modulable et il dispose d’un garde-corps pour optimiser le niveau de sécurité qu’il doit fournir. Grâce à une échelle, son accès est très facilité. L’échafaudage roulant peut être dédié au chantier parce qu’il est capable de porter une charge considérable (allant jusqu’à 600 kg). Ce qui explique le fait qu’il est généralement utilisé par les professionnels dans le domaine de la construction, et notamment pour les travaux de peinture d’un bâtiment.

Qu’en est-il de l’échafaudage pliant ?

Généralement, c’est ce modèle qui est destiné pour un usage courant dans une maison particulière. En effet, c’est souvent les particuliers qui utilisent l’échafaudage pliant parce qu’il est très facile à manier. Et c’est également le modèle qui se plie très rapidement et qui ne demande pas trop de place pour le rangement. Et en raison du fait qu’il n’est pas professionnel, il est préférable de l’utiliser seulement pour un travail de courte durée. Quoi qu’il en soit, l’échafaudage pliant est très sécurisé parce qu’il est doté d’un garde-corps qui permet d’accroitre le niveau de protection de l’utilisateur.

Conseils pratiques

Avant d’acquérir un échafaudage pour escalier, il est important de consulter l’avis d’un professionnel en matière de protection parce qu’il existe d’autres équipements qui devront l’accompagner durant les travaux effectués. Donc, il est fortement interdit de réaliser une auto-construction d’échafaudage pour escalier, que ce soit à l’aide de planches ou avec un escabeau. Il existe en effet des normes à respecter pour ce genre de construction. De plus, les travaux qui demandent l’utilisation d’un échafaudage sont généralement dangereux. Ce qui implique qu’il ne doit pas être utilisé n’importe comment. Puis, son matériau de construction doit être suffisamment solide et résistant.

Dimensionner une fenêtre de toit

Pour plus de lumière naturelle dans la maison, le choix de l’installation d’une fenêtre de toit est à privilégier. Cependant, une telle installation demande des précisions, surtout au niveau des dimensions. Mais encore, la taille de la fenêtre de toit que vous voulez réaliser dépend en grande partie de l’espace dont vous disposez sur la toiture de votre maison. Comment dimensionner une fenêtre de toit ? Tour d’horizon sur le sujet dans cet article.

Calculer la surface selon vos besoins en éclairage

Comme son nom l’indique, la fenêtre de toit se place sur le toit de la maison. Elle est spécialement installée pour un meilleur aménagement de vos combles surtout pour l’éclairage naturel. En nous basant sur la réglementation thermique RT2012, l’installation de surfaces vitrées représente au maximum 1/6 de la surface habitable. Plus de lumière naturelle à la maison permet un confort assuré donc pour une bonne ambiance dans les combles, misez sur une ou des fenêtres de toit qui peuvent répondre à tous vos besoins.

Les points à soulever

Avant même la mise en place d’une fenêtre de toit, il est convenable de mettre des précisions sur des points spécifiques. En effet, il y a des paramètres à prendre en compte comme l’orientation géographique de la maison ou encore la forme de la pièce ou bien la pente du toit. Mais aussi, il ne faut pas négliger l’aménagement de la pièce sans oublier la fonction de la pièce où la fenêtre de toit va être installée. Ceci dit, les besoins en lumières dans chaque pièce de la maison ne sont pas les mêmes (dans la chambre, dans le bureau, dans la salle de bain ou dans la cuisine). Il ne faut pas oublier que la fonction de vos combles peut changer au fil du temps, de ce fait, il faut structurer la fenêtre de toit selon son usage.

Les combles comme chambre d’enfant, c’est une option par excellence pour un usage parfait de cette partie de la maison. Toutefois, la mise en place d’une fenêtre de toit est vraiment essentielle pour apporter plus de lumière naturelle à la pièce. Aussi, cela est une solution décorative et pratique à la fois.

Installation des fenêtres de toit

Pour la hauteur du montage de votre fenêtre de toit, pour une pièce qui se situe à plus de 25 m du sol, il faut que la distance entre la lisière inférieure de la fenêtre et du sol doive être inférieure à 0.85 m. Et si les combles se situent à une hauteur inférieure à 25 m du sol, la distance qu’on vient de mentionner ci-dessus doit être inférieure à 1.1 m.

Avant l’installation de votre fenêtre de toit, il faut quand même choisir le modèle de menuiserie qui peut répondre à vos attentes. Votre choix doit être réalisé selon la surface vitrée ainsi que la pièce, selon l’angle de la pente de votre toiture ainsi que la distance entre les chevrons. La prise en compte de ces critères est essentielle pour réussir la pose de chacune de vos fenêtres de toit.

Fenêtre et le verre feuilleté

Qu’est-ce qu’une fenêtre en verre feuilleté ? Autrement dit, ce sont deux feuilles de verre qui ont une couche de protection supplémentaire en vinyle entre les deux. Il y a principalement des avantages à utiliser ce type de fenêtre en verre, mais il faut également mentionner les inconvénients.

Le verre feuilleté a essentiellement plus de couches qu’un morceau de verre ordinaire. Le stratifié de fenêtre est ce qui maintient ces couches collées ensemble. Avec deux couches de verre, vous avez un morceau de vinyle entre les deux. Que fait ce morceau de vinyle ou cette couche de vinyle ? Lorsqu’un morceau de verre ordinaire se brise, vous avez un trou dedans et des éclats de verre partout. Ce n’est pas le cas avec le verre feuilleté. Cette couche maintient fondamentalement le verre ensemble, on n’a donc que des fissures et minimise la quantité des morceaux de verre. Le verre de sécurité feuilleté se compose de deux ou plusieurs couches de verre collées ensemble à l’aide d’un ou plusieurs intercalaires en plastique utilisant une chaleur et une pression élevées. Le verre et les couches intermédiaires peuvent être fabriqués dans toutes sortes de couleurs, de caractéristiques de performance et d’épaisseurs, afin de fournir les performances et l’apparence souhaitées. Bien que le verre feuilleté puisse être brisé, ses fragments ont tendance à adhérer à la couche intermédiaire en plastique (PVB) et restent généralement intacts, ce qui réduit le risque de blessure.

Verre feuilleté ou verre trempé ?

Bien que le verre trempé et le verre feuilleté soient très similaires, ils ont des propriétés différentes qui les distinguent. Le verre trempé est un type de verre de sécurité fabriqué à l’aide de chaleur élevée ou de produits chimiques utilisés pour renforcer le verre. Le verre trempé est généralement quatre fois plus résistant que le verre ordinaire de même taille et épaisseur. Le verre feuilleté est fabriqué en collant plusieurs couches de verre ensemble sous haute pression et chaleur. Cette technique fait une seule feuille de verre avec plusieurs couches. La résine PVB utilisée comme matériau de liaison empêche le verre de se briser facilement et offre une excellente isolation acoustique. Le verre feuilleté est également très flexible – il fléchira avant de se briser en morceaux. Il convient également de mentionner que le verre feuilleté bloque 99 % de la transmission ultraviolette.

Les avantages du verre feuilleté

Le verre feuilleté est moins dangereux lorsqu’il est brisé. Si vous êtes préoccupé par les cambriolages dans votre quartier, le verre standard de sécurité est susceptible de se briser assez facilement en cas de choc. Cela signifie que d’un seul coup, un cambrioleur pourrait avoir accès à votre maison. Non seulement cela, mais si votre fenêtre venait à se briser pour une raison quelconque, la manière dont elle se brise est beaucoup plus dangereuse avec du verre normal et peut entraîner des blessures graves. Avec les fenêtres en verre feuilleté, les chances d’être coupé par le verre s’il est cassé est considérablement réduite. Cela est dû au fait que la couche de protection intérieure en vinyle empêche le verre de se briser et d’être dispersé sur votre sol ou votre cour. Semblables au verre de sécurité, les éclats de verre adhèrent au vinyle.

Quel prix pour une porte-fenêtre coulissante en aluminium ?

La porte-fenêtre a connu une certaine appréciation auprès des ménages ces dernières années. Cela est surement dû au fait que cet accessoire procure de nombreux avantages dans la maison une fois qu’il est bien installé. Dans ces quelques lignes, nous allons nous intéresser un peu plus sur le coût d’une porte–fenêtre coulissante en aluminium.

Quel prix pour un modèle entré de gamme ?

Une porte-fenêtre coulissante en aluminium à l’entrée de gamme pourrait vous coûter entre 300 et 800 euros selon certains critères. Généralement, vous aurez un équipement avec un Uw de 2,2 ou 2,4 alors que le chiffre demander recommander pour avoir un crédit d’impôt est de 1,8. Les profilés de ce genre de porte-fenêtre ne possèdent pas de rupture de pont thermique dans la plupart des cas. Ajouter à cela, elle rogne facilement face au clair de jour. Concernant les ouvrants, ils ne pourront pas être réglables et ne possèdent qu’un seul point de verrouillage. Par contre, n’oubliez pas que vous aurez toujours un équipement doté d’un joint d’étanchéité. Dans tous les cas, l’utilisation de ce genre de porte-fenêtre n’est recommandée que si la pièce où vous l’installerez n’abrite aucun système de chauffage.

Et le modèle moyen dans cela ?

Généralement, le prix d’une porte-fenêtre de moyenne gamme variera entre 800 et 1600 euros. Un tel équipement affiche un Uw pouvant aller de 1,4 à 2. Cela est dû au fait que l’accessoire est doté de profilés conçus pour offrir une rupture de pont thermique sur le dormant. Vient s’ajouter à cela un double vitrage avec une capacité d’isolation pouvant variée de 24 à 28 mm d’épaisseur.

D’un autre côté, vous disposerez d’un mécanisme de coulissement parfaitement robuste et qui sera combiné à une poignée de tirage facile à manipuler. La solidité du verrouillage viendra renforcer la sécurité de votre habitation après une bonne installation de votre porte-fenêtre. En outre, vous devez comprendre le fait que le coût de l’accessoire dépendra de certains points tels que la finition d’intercalaires de vitrage ainsi que les points de verrouillage que vous trouverez sur la porte-fenêtre.

Voyons maintenant la porte-fenêtre haut de gamme

Disponible à partir de 1600 euros, une porte-fenêtre coulissante en aluminium vous garantira un Uw de 1,2 à 1,8. Ce type de porte possède deux ruptures de pont thermique ainsi qu’un laquage certifié Qualimarine. Mis à part cela, vous aurez un équipement avec 4 galets réglables sur les vantaux, mais aussi des profilés de 65 mm de largeur qui offrent un clair de jour parfait. Personne ne verra le joint d’étanchéité de votre porte-fenêtre tout comme la grille de ventilation une fois que votre équipement est bien installé. D’autres fonctions sont aussi possibles avec ce genre d’équipement tel que le verrouillage multipoint et la mise en place d’une poignée à clé depuis l’intérieur ou l’extérieur, mais aussi les deux à la fois.

Enfin, n’oubliez pas de bien vérifier les modèles de porte-fenêtres qui vous seront proposés sur le marché avant de prendre une décision. Cela vous permettra d’obtenir un modèle performant et capable de répondre pleinement à vos besoins et vos attentes.